La Photo de Mariage : Technique & Astuces

« L’année prochaine je me marie et comme je sais que tu adores la photo et que tu es super bien équipé, peux-tu te charger de nos photos ? »

Cette phrase, certains d’entre vous l’ont déjà sûrement entendue et mon premier conseil est de refuser ! ;-)

Pourquoi ? tout simplement parce que cette tache, au premier abord assez simple est en fait affreusement compliquée et d’une responsabilité à vous faire perdre vos amis. Les situations extrêmement diverses et la rapidité à laquelle se déroule un mariage réclament une très bonne connaissance de la photographie et de son matériel photo !!!

Bon, malgré tout, vous n’avez pas su/pu/voulu refuser alors vous avez dit oui ;-) .. Vous êtes maintenant dos au mur et il va falloir avancer !

Voici quelques règles et astuces photo pour vous aider à être photographe de mariage :

- La première réaction du débutant consiste à se dire qu’il n’aura pas assez de matériel et qu’il lui faut donc commencer par s’équiper……ERREUR……pour bien travailler il faut connaître son matériel sur le bout des doigts et donc ne surtout partir avec du matériel « inconnu ».

- Vous connaissez les futurs mariés, c’est une chance, profitez donc de cet atout pour valider avec eux certains lieux pour quelques portraits plus personnels.

- Le jour J approche, multipliez les cartes mémoires et les batteries afin d’être sûr de ne pas tomber en panne car la journée sera longue et les prises de vues sûrement…….assez nombreuses.

- Votre matériel doit être rapidement à portée de main alors oubliez le sac à dos qui, à chaque fois, nécessitera d’être posé au sol pour être ouvert. La simple besace est très pratique car elle permet  d’avoir tout son matériel à portée de main sans manipulation « complexe » !

- Il fera beau, c’est sûr ;-), alors l’un des secrets des photographes de mariage consiste à utiliser un flash cobra (flash de reportage) afin de « déboucher » les ombres pour des portraits réussis même en plein contre-jour. Attention néanmoins à la vitesse de « synchro-flash » de votre appareil photo (env. 1/125 de secondes) car au delà, certains flashs passent en « synchro haute vitesse » et la portée du flash chute alors très vite. N’oubliez pas qu’un éclair de flash maîtrisé ne se voit pas et qu’il ne faut pour cela pas hésiter à diminuer la puissance de ce dernier.

- Photographier des mariés, c’est un métier, alors ne cherchez pas à compliquer les choses, vous ne serez pas à l’aise…..et les mariés encore moins ! Faites les choses simplement et sans chercher à leur faire prendre des poses pas possibles…..la simplicité est mère de prudence à ce stade ;-)

- La cérémonie religieuse requiert certaines connaissances « photo », à commencer par la gestion d’un horrible contre-jour à l’entrée de la mariée dans l’église. Le flash est à ce moment là quasi obligatoire. Puis, lors de la cérémonie, tachez d’être le plus discret possible (en n’oubliant pas de vous être présenté auprès du curé) et profitez des dernières avancées technologiques en haute sensibilité de nos boîtiers pour essayer de vous passer de flash. Votre « petit » objectif 50mn, f/1.8 vous permettra ici des photos impossibles à faire avec votre traditionnel objectif 18-55, f/4.5-5.6 !

- Ne vous faites pas piéger à la fin de la cérémonie et anticipez la sortie des mariés en utilisant un objectif grand angle. Le parvis de l’église est souvent trop petit et vous n’aurez pas de recul avec les invités souhaitant prendre des photos au plus près des mariés.

- Le cocktail est le moment idéal pour butiner et essayer de trouver des situations cocasses et intéressantes : enfants, groupes d’amis…..là aussi, jouez des grandes ouvertures (petite profondeur de champ) pour isoler vos sujets ou bien placez-vous de manière à dégager l’arrière plan afin de le rendre plus esthétique.
Profitez de ce moment assez long pour aller faire quelques photos des tables et décorations, les mariés apprécieront.

- Le dîner est un moment important et chargé en émotion car propice aux discours des parents. Restez vigilants et soyez prêts à dégainer votre appareil photo en toutes circonstances.

- La soirée est le moment de multiplier les effets avec son flash; « synchro lente », « deuxième rideau », « haute sensibilité »…. tout est bon pour rendre au mieux l’ambiance et les lumières présentes.

Cette journée marathon s’achève et si vous n’avez pas pensé à décharger vos cartes de temps en temps, faites le au plus vite sur un portable ET sur un disque dur externe….. on n’est jamais trop prudent !

En fonction de vos compétences en post-traitement et du temps dont vous disposez pour le traitement, n’hésitez pas à shooter en RAW, ce format certes lourd (env. le double d’un jpeg Haute Définition) vous permettra peut-être de sauver, de façon beaucoup plus efficace, certains clichés sur ou sous-exposés.

Guillaume

 

Besoin de vous préparer, de vous entraîner pour le jour J ?  
Reflex & Vous vous recommande les stages photo suivants :

- Cours photo Particulier : pour un tête à tête avec un photographe pro qui répond à toutes vos questions et problématiques.

- Cours photo Flash Cobra : pour apprendre à se servir du flash externe et à rendre la lumière plus douce dans des conditions d’exposition non optimales.

- Cours photo Ouverture : pour apprendre à contrôler les zones de netteté et de flou et maîtriser sa profondeur de champ.

- Cours photo Exposition : pour apprendre à contrôler l’exposition, à restituer au mieux une scène et à gérer vos contre-jours.

3 réponses
  • Photographe Mariage Cherbourg on 15 novembre 2012

    article intéressant.
    Un des problèmes des photos de mariage concerne l’exposition, pas facile d’avoir du détail dans la robe (svt blanche), dans le costume (svt sombre) par grand soleil….
    Il est qqfois préférable de faire poser les mariés… à l’ombre
    et/ou d’utiliser le flash

    Reply
    • Guillaume on 16 novembre 2012

      C’est parfaitement exact !

      Quand l’ombre est possible, il n’y a rien de mieux pour l’équilibre de la lumière. Quand celui-ci devient très présent, l’utilisation du flash est alors plus que conseillé…ou alors contre-jour volontaire ou effet de style recherché bien sur.

      Guillaume

      Reply
  • ditesouistiti on 2 juin 2013

    Merci pour ces conseils précieux et originaux.

    Reply
Commentaire de cet article